title image

Comment impressionner le comité de sélection pour le Prix du directeur financier canadien de l’année?

Comment impressionner le comité de sélection pour le Prix du directeur financier canadien de l’année?

Au moment où les chefs d’entreprises canadiennes réfléchissent aux candidats à présenter au Prix du directeur financier canadien de l’année, les membres du comité de sélection indépendant se préparent à accomplir une lourde tâche : évaluer les candidatures pour s’entendre sur le nom du plus méritant pour l’édition 2020. Mais comment est désigné l’heureux élu et qu’est-ce qui rend une candidature exceptionnelle aux yeux du comité?  

 

Jo Mark Zurel, président du comité de sélection pour l’édition 2020, se dit toujours surpris par l’intensité des discussions, lorsque les membres (anciens directeurs financiers comme lui ainsi que le lauréat de l’édition précédente) se retrouvent en février pour choisir le lauréat. Avant la rencontre, chaque membre du comité évalue individuellement tous les dossiers de candidature. M. Zurel affirme qu’il s’attend toujours à un consensus rapide sur le meilleur profil, mais c’est rarement le cas.

 

« Les échanges sont très animés chaque année », dit-il.

 

« Si j’estime qu’un certain candidat est le meilleur et qu’un autre membre est persuadé que c’est plutôt un autre candidat qui sort du lot, il est très important de se pencher sur les divergences pour parvenir à la meilleure décision en tant que groupe. C’est là le grand plaisir que nous tirons du processus : des débats courtois, mais vifs. Nous finissons toujours par nous entendre, mais cela passe inévitablement par une discussion intense. »

 

Étant donné les vifs échanges que suscite le processus de sélection, que doivent garder à l’esprit les personnes qui préparent les dossiers de candidature jusqu’à la date limite du 31 janvier 2020? M. Zurel a quelques conseils à ce sujet :

 

1.  La qualité prime sur la quantité 

Il recommande d’étayer la candidature avec des témoignages, des faits et des chiffres puis ajoute que le comité de sélection ne contacte pas les candidats pour leur demander des informations supplémentaires ou complémentaires.

 

« Il est important d’apporter une réponse claire à la question et de présenter des cas, si possible » déclare-t-il en prenant comme exemple le critère du mentorat. « Tous s’accordent sur les bienfaits du mentorat et tous y consacrent du temps à des degrés divers. Il faut donc aller plus loin : des programmes précis ont-ils été mis en place, des personnes ayant bénéficié du mentorat du candidat ont-elles connu du succès, ces personnes peuvent-elles témoigner de la valeur de ce mentorat? Si la réponse à toutes ces questions est affirmative, ce sont de tels exemples qui pèsent dans la balance » ajoute-t-il.

 

2.  L’appui du chef de la direction compte

« C’est bien que le chef des finances connaisse la valeur de son apport et que le personnel loue son action. Mais si en plus, le chef de la direction est convaincu de la valeur de son collaborateur et soutient sans réserve sa candidature et donne quelques exemples de réussites dues à sa contribution, cela compte énormément. »

 

3.  Les chiffres, ce n’est pas tout

Tout directeur financier a ce penchant naturel à mettre de l’avant les chiffres, mais ce qui augmente les chances de gagner le prix, c’est la touche de leadership apportée à l’exercice de la fonction.

 

« Le directeur financier ne fait pas tout seul tout le travail », affirme M. Zurel. « Il est généralement entouré d’une grande équipe de personnes talentueuses et la composition de ce groupe fait partie de ses responsabilités. S’il inspire de l’admiration et du respect, il y a de fortes chances que l’équipe retrousse ses manches pour mettre ses compétences et sa créativité au service de l’entreprise pour assurer sa réussite. »

 

4.  L’innovation, au sens large du terme

L’innovation occupe une place importante dans les critères d’attribution du prix, mais faire preuve d’innovation ne signifie pas nécessairement que le candidat doit être auteur d’une invention ou détenteur d’un brevet.

 

« Pour un directeur financier, faire preuve d’innovation c’est faire les choses d’une manière différente de ce qui s’est fait auparavant et de ce qui se fait dans d’autres entreprises » déclare M. Zurel. « L’innovation, c’est aussi se montrer inventif dans la poursuite d’objectifs complexes. De nombreuses soumissions donnent peu de renseignements en matière d’innovation. Il ne faut pas sous-estimer ce critère, car il peut être décisif dans le choix du lauréat. » a-t-il renchéri.

 

5.  Les difficultés ont leur importance  

Bon nombre de candidatures mettent en évidence les réalisations, mais il est aussi important de décrire les difficultés rencontrées. 

 

À ce sujet, M. Zurel dit ceci : « Ne vous limitez pas aux distinctions obtenues par le directeur financier, mais mentionnez également l’ampleur des difficultés rencontrées et les obstacles surmontés ». 

 

Dans la même veine, il invite instamment les directeurs financiers de petites entreprises à poser leur candidature, surtout parce qu’ils font probablement face à d’importantes difficultés dans la poursuite de leurs objectifs et qu’ils n’ont pas les moyens dont disposent les chefs des finances des grandes entreprises. « Je parle en connaissance de cause » ajoute M. Zurel, pour évoquer son expérience de directeur financier d’une petite entreprise, qui a maintenant pris de l’expansion.

 

« Beaucoup de directeurs financiers que je croise aujourd’hui dans de petites entreprises en croissance sont pleins de talent et surmontent d’importants obstacles pour la survie et le succès de la société. Dans une petite entreprise, ceux qui prennent le taureau par les cornes sont ceux qui font bouger les lignes. Dans de nombreux cas, c’est souvent la contribution du directeur financier qui mérite le plus d’être soulignée. » 

 

Au cours de ses dernières années au comité de sélection, une des choses qui a marqué M. Zurel, c’est la volonté du lauréat d’associer son équipe à sa réussite et de lui en attribuer le mérite. « Dans la majorité des cas, ce n’est pas une personne qui a un égo démesuré », dit-t-il.

 

« Dans chaque lauréat, je découvre une personne chaleureuse, profondément attachée à son équipe et estimée par le conseil d’administration et le chef de la direction. Ainsi, l’apport des personnes qui remportent ce prix dépasse largement le rôle traditionnel du directeur financier. »

 

La période de mise en candidature est maintenant ouverte pour le Prix du directeur financier canadien de l’année, jusqu’au 31 janvier 2020. Pour toute question sur le processus de mise en candidature, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Conseils utiles pour bien remplir le formulaire de candidature

  • Inscrivez vos réponses dans les espaces prévus à cet effet. N’envoyez pas un fichier PDF contenant les réponses.

 

  • Prenez soin de remplir tout le formulaire. N’envoyez pas de formulaires incomplets.

 

  • Commencez par remplir le formulaire de proposition de candidature. Ensuite, le comité de candidature communiquera avec vous pour vous indiquer la marche à suivre.

 

  • Ajoutez des pièces jointes avec un formatage simple. Il n’est pas nécessaire de monter un document complexe, puisque les documents finaux seront convertis à un format unique de base.

 

  • Enregistrez au fur et à mesure que vous avancez dans le processus.