title image

Brad Chapman, finaliste du Prix du directeur financier canadien de l’année 2019

Brad Chapman, finaliste du Prix du directeur financier canadien de l’année 2019

CFOY » Les coulisses de la salle du Conseil » Les coulisses de la salle du Conseil | 2019 » Sa passion pour les étudiants continue de motiver le directeur financier du Centennial College, bien après avoir réussi à redresser les finances

Sa passion pour les étudiants continue de motiver le directeur financier du Centennial College, bien après avoir réussi à redresser les finances

Ne soyez pas surpris si vous trouvez Brad Chapman en conversation avec des étudiants sur le campus du Centennial College, que ce soit dans les couloirs ou dans la salle de sport. Sa fonction de directeur financier en fait le responsable des chiffres, mais Brad est vraiment animé d’une passion pour les étudiants. En effet, les étudiants sont au cœur de la vision du collège, qui consiste à transformer des vies et des collectivités grâce à l’éducation.

En plus d’être directeur financier de ce collège situé dans l’est de Toronto, Brad assume aussi la responsabilité de vice-président développement des affaires. Malgré un emploi du temps chargé, chaque année il prend le temps d’assister aux cérémonies de remise de diplômes aux étudiants. « C’est tellement gratifiant de consacrer cette semaine à la remise des diplômes. Cela me démontre l’importance de mon rôle d’assurer de belles opportunités pour les étudiants et les diplômés », affirme-t-il.

Depuis qu’il a intégré l’équipe de l’établissement en 2003, sa passion pour l’éducation, l’inclusion et le succès des jeunes est au cœur de son dévouement au Centennial College. Après avoir occupé divers postes de direction financière dans le secteur privé, Brad s’est découvert un nouveau niveau d’engagement en passant au secteur public.

« [Centennial] est un établissement très dynamique. Le plus formidable pour moi, c’est d’avoir la capacité d’aider à orienter le changement à Centennial. »

Redresser un établissement « insolvable »

Or, les défis ne manquaient pas. Brad a relevé de nombreux défis pour redresser la situation financière, car lorsqu’il a intégré l’équipe de direction du collège, l’établissement pouvait être considéré comme « insolvable ». Il a siégé au conseil d’administration du collège avant d’en devenir directeur financier et de présider le comité de vérification et de conformité.

Pour surmonter les difficultés, il a dû bien ajuster les rouages de la gestion financière, y compris la mise à jour des politiques de financement et d’approvisionnement, l’amélioration de la transparence et de la responsabilité par rapport aux objectifs budgétaires et aux projections d’inscription, ainsi que la renégociation des ententes avec les fournisseurs. Brad a aussi joué un rôle essentiel dans la croissance des revenus en élargissant le bassin d’étudiants internationaux, ces derniers représentant aujourd’hui plus de la moitié du corps étudiant de Centennial, ce qui a l’avantage d’ajouter de la diversité dans les perspectives discutées en classe.

« C’est énorme pour nous, parce que cela représente plus de 60 % de nos revenus. C’est vraiment ce qui nous permet de garantir notre viabilité », précise-t-il.

Les efforts de Brad ont permis d’obtenir un excédent d’exploitation de près de 150 millions de dollars. Cela a permis à Centennial de réinvestir dans ses services aux étudiants en embauchant 172 professeurs, 245 employés de soutien et 85 employés administratifs, pour un total de 502 nouveaux employés depuis 2010. De plus, au 31 mars 2019, l’ensemble des fonds de dotation du collège devrait atteindre 30 millions de dollars. Cela permet de financer une série d’initiatives d’aide aux étudiants, notamment des bourses d’études et autres programmes. Parallèlement, des mécanismes de financement innovants ont aidé Centennial à développer ses installations grâce à la construction d’infrastructures et de nouveaux bâtiments valant plus de 500 millions de dollars.

Élargir le champ de compétence

Au cours de son mandat à Centennial, Brad a joué un rôle important dans le développement de partenariats, que ce soit pour des projets comme l’aménagement du bâtiment abritant la nouvelle résidence et les infrastructures d’art culinaire. Plus récemment, il s’est aussi impliqué dans la conversion du bâtiment de Havilland dans le parc Downsview de Toronto, afin de créer un nouveau campus pour le programme d’aviation et d’aérospatiale du collège. La seconde phase du partenariat regroupe plusieurs autres établissements d’enseignement, comme les universités de Toronto, de Ryerson et de York, ainsi que huit industriels, y compris Bombardier Inc., pour créer un hub aérospatial visant à favoriser la collaboration autour de la formation, de la recherche et du développement et des services-conseils pour le secteur.

La participation de Brad à ces projets illustre les diverses façons dont son travail à Centennial a largement dépassé le rôle habituel de directeur financier. « Je pense que mon rôle est très gratifiant, car il chevauche la dimension stratégique et les dimensions plus concrètes de la mise en œuvre et de la gestion », explique Brad.

« Je chapeaute ces trois dimensions. Je pense que pour y parvenir, il m’a fallu constituer et diriger de solides équipes dans plusieurs domaines de compétence du collège, en dehors de la finance. » - Brad Chapman

Le mentorat a également été un axe important de son travail, comme en témoigne sa relation avec Shannon Brooks, qui a gravi les échelons du poste d’analyste des rapports financiers jusqu’au rôle de vice-présidente adjointe des Services généraux.

« Une partie de mon travail quotidien consiste à coacher et à mentorer des employés, mais elle a vraiment été mon employée vedette », affirme-t-il.

« Je me souviens d’un jour, au tout début de notre collaboration, où le collège avait des problèmes financiers tellement sérieux qu’elle avait dû se déplacer pour obtenir un chèque du ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario. C’était, en fait, une avance sur notre subvention d’exploitation qui devait servir à payer nos employés. Nous en avons fait du chemin depuis! »

D’après Shannon, Brad l’a aidée à se perfectionner dans plusieurs domaines, y compris la gestion des finances et du risque, le leadership et le réseautage.

« Brad développe de solides leaders en les habilitant à diriger », dit-elle.

« Grâce à son leadership, j’ai pu devenir mentor à mon tour et développer mes propres compétences en mettant sur pied des équipes et des installations très performantes, qui nous ont permis de réaliser nos objectifs bien au-delà de nos propres attentes. »

L’ami du président

Quand on lui demande de quel type de mentorat il a lui-même bénéficié, Brad désigne une personne extérieure au domaine financier : l’ancien président de Centennial, Richard Johnston. C’est à lui qu’il attribue le mérite de lui avoir inculqué la passion qui continue d’animer son travail après tant d’années de service au collège.

« Richard m’a recruté au conseil d’administration il y a 19 ans et nous sommes devenus des amis proches, raconte Brad. Mais ce qui m’a vraiment touché, c’est sa passion pour l’éducation, l’inclusion et l’égalité des chances, et surtout l’importance d’agir pour le bien d’étudiants sous-représentés et de nouveaux Canadiens. »

Dans ses fonctions de directeur financier, la collaboration avec ses supérieurs a été centrale pour Brad. Parmi ses nombreuses tâches à venir, il devra au printemps accueillir et intégrer le nouveau président de Centennial, après le départ à la retraite de la présidente actuelle, Ann Buller.

« Le directeur financier doit être étroitement lié à la présidence, et je pense que ces deux fonctions exigent, pour chacun des deux, une connaissance parfaite de tout ce qui se passe dans l’organisation. »

Cette connaissance partagée et le désir de créer des opportunités pour un avenir meilleur via l’éducation sont les deux grandes motivations de Brad. « Mon travail [pour Centennial] me remplit de passion et d’enthousiasme. Je n’ai jamais eu de mauvaise journée ici parce qu’il y a toujours de nouveaux défis stimulants à relever. C’est très gratifiant. »

Gala du Prix du directeur financier de l’année

Présenté par Financial Executives International (FEI) Canada, PwC Canada et Robert Half, le Prix du directeur financier canadien de l’année est remis annuellement afin de reconnaître et de rendre honneur aux grands noms du leadership financier.

 

Le nom du gagnant sera divulgué lors du gala du 25 avril 2019.

Sponsor logos
Achat de billets